The harbour of Kastelorizo, a technicolour amphitheatre

Pâques à Kastelorizo

Vivez l'expérience la plus authentique à l’extrémité de la mer Égée
Vivez l'expérience la plus authentique à l’extrémité de la mer Égée
READING TIME
Tout le temps nécessaire pour savourer une salade grecque

Temples majestueux et maisons de maître restaurées qui font face à la mer Égée vous accueillent à Kastellorizo. Des maisons à deux étages, peintes de couleurs vives, construites à partir de la pierre locale, du bois de l'Asie Mineure et des tuiles d’Antalya et de Marseille. La petite île qui se au carrefour maritime de l'Europe et de l'Asie était un endroit cosmopolite et les bateaux des capitaines y apportaient du bout de la terre de richesses, de nouvelles idées, de cultures. L'histoire a voulu qu’elle reste aujourd'hui avec 300 personnes, là à l’extrémité de la polynésie de la mer Égée, en compagnie des 13 autres îlots grâce auxquelles elle portait jadis le nom de Megisti: parce qu’elle les dépasse toutes de taille.

Les habitants, peu nombreux mais tellement accueillants, se préparent pour les Pâques grecques. Ils blanchissent leurs maisons à la chaux, les aèrent, polissent l'argenterie, sortent des tiroirs les recettes de Pâques.

Kastelorizo with beautiful view of bay and church

Des expériences authentiques et solennelles vous attendent la nuit de la Résurrection, lorsque, selon l'ancienne coutume, après le «Le Christ est ressuscité", le prêtre qui chante l'Évangile dans la cour, n’est pas admis à l'église jusqu’à qu’il crie trois fois « Aratè Pylas » (Portes, levez la tête, ô portes, levez-vous). La fête de la Résurrection commencera le lendemain et se poursuivra pour deux autres encore. Les habitants de Kastellorizo ont la chanson dans leur sang. Les violons et les luths accompagneront les danses et les friandises auront les parfums de la mer Égée. Le dimanche de Pâques, c’est bien mérité de voir la lecture des évangiles en différentes langues et la danse qu’elles lancent les femmes dans la cour de l’église. Auparavant, c’étaient-elles qui détenaient le pouvoir – au point même de demander l’homme qu’elles avaient choisi en mariage et non l'inverse!

L’île ne fait qu’une pincée, mais il y a tellement de choses à y voir. Les quartiers Pigadia et Chorafia avec la mosquée, le phare, le Musée d'Histoire Contemporaine, l’église d’Aghios Yeorghios tou Pigadiou et l'horloge datant de 1903. Mandraki avec le chantier naval et ses chemins pavés. S’élève au-dessus le château des chevaliers de Saint-Jean du XIVème siècle: le Castello Rosso grâce auquel l'île a eu son nom actuel. Et encore, Paleokastro avec son acropole dorien et la célèbre Galazia Spilia (grotte bleue), connue dans le monde entier. Les reflets de la lumière sur l'eau créent des milliers d'irisations sur les stalagmites en la transformant en un magnifique palais!

 

Read Also

Here is a selection of stories you may also like
Santorini is the embodiment of everything magical about the Greek islands

12 destinations grecques incroyables à voir absolument

5 raisons de ne pas manquer Kavala

Giola lagoon the natural pool carved into the rock by the sea in Thassos

5 raisons de ne pas manquer Thassos

Multiple footpaths allow you to explore the countryside of Central greece

Top 5 (+1) des activités physiques en Grèce centrale

Snorkeling in the Blue Caves of Zakynthos

9 raisons d'aimer Zakynthos

10 conseils d'habitants pour visiter Samos

Emerald waters on the Island of Kato Koufonisi, Little Cyclades cluster

Les 10 perles cachées de la Grèce