Leonidas Giannakopoulos - Eternal traveler, Metaxourgeio
COVER STORY

Où trouver le meilleur du street art à Athènes

By Awesome Athens Experiences
READING TIME
Tout le temps nécessaire pour boire un café grec

Une des plus anciennes villes du monde, gorgée d'histoire, berceau de la démocratie et de la culture.  

Athènes. L'antique « cité glorieuse ». Mais aussi, une ville moderne qui assimile les tendances culturelles et les adapte à sa propre personnalité. Cette nouvelle religion urbaine des graffitis et du street art comporte : tags, flops, graffitis "wild style" (dessins sauvages), pochoirs politiques, autocollants, collages et des fresques créées pour des festivals ou autres projets. Si vous aimez l'art et la culture de rue, vous aimerez découvrir ce côté moins connu d'Athènes. 

Chaque quartier a sa propre histoire à raconter.

 

Kéramikos et Gazi

Où la culture antique rencontre la sous-culture urbaine 

Kéramikos doit son nom au cimetière et aux ateliers de poterie de l'Athènes antique autrefois implantés dans cette partie de la ville. Et aujourd’hui, c’est une région où le passé se mêle au présent. Pendant votre promenade, vous pourrez admirer certaines des plus impressionnantes peintures murales de la ville et vous perdre dans les ruelles à la recherche de joyaux cachés et exécutés par des artistes grecs et internationaux de talent. 

Tout près, se trouve le quartier de Gazi, où, au milieu du XIXe siècle, les habitants respiraient l'odeur caractéristique du gaz naturel des gazoducs alimentant la majeure partie de la ville. Aujourd'hui, la région est plus connue pour son centre culturel, Technopolis, mais aussi pour d'autres activités importantes comme des tanneries et leurs articles de cuir ou la fabrique de chocolat Pavlidis, toujours en activité dans la rue Piréos. 

Dans l'ancien garage des tramways (OSY), vous pourrez admirer la merveilleuse fresque « Last Supper in Athens », porteuse de messages à caractère social, l'une des œuvres du célèbre artiste de rue d'Athènes, Ino. À proximité, vous tomberez sur la remarquable « Freedom », puis sur une collaboration plus ancienne entre Ino et Aiva intitulée « Access Control », influencée par des dystopies de science-fiction. Ajoutez à tout cela le meilleur kalamaki (souvlaki ou brochette) en ville chez Elvis et les fantastiques mézés chez Louis, Sabir, au Kabethon ou au vieux café Kanaria et vous comprendrez pourquoi Keramikos est si génial.

Métaxourgeio

Un voyage dans le passé et l'avenir d'Athènes

Près de Keramikos se trouve Métaxourgio, l’un des premiers quartiers en dehors du centre historique d'Athènes à avoir été réaménagé à la fin du XIXe siècle. Beaucoup vous diront que ce quartier du centre-ville d'Athènes est à la dérive. Pourtant, n'oubliez pas, l'architecture des bâtiments présente un grand intérêt, et l'incroyable Place Avdi offre des endroits fantastiques pour manger et boire: le Seychelles, devenu le centre de toutes les conversations en ville, le Avgo tou Kokkora (L'Œuf de coq), le restaurant thaïlandais Tamarind, le Blue Parrot et le Saorsa servant des cafés et cocktails fabuleux. 

Le festival art et culture Little Paris a lieu ici, et présente quelques-unes des plus intéressantes peintures murales de l'espace public de la région. Ces œuvres incontournables comprennent l’emblématique « Knowledge speaks, wisdom listens » de l’artiste de wild drawing balinais et le merveilleux « So Many books, so little time » de Simpleg. À 300m de là, se trouve la taverne Typografos d'un bon rapport qualité-prix, dont la façade et l'intérieur exposent des œuvres de Simpleg. Cela vaut la peine de marcher jusqu'à la gare de Larissis, où on peut admirer une énorme fresque, « Eternel Traveler », de Leonidas Giannakopoulos, œuvre vous faisant voyager dans son propre univers.

Omonia

Un creuset de classes sociales et de cultures différentes

C'est sur la plus ancienne place d’Athènes, créée en 1862, sur laquelle les dirigeants des partis politiques rivaux, dont les divisions, peu avant, avaient conduit à des émeutes sanglantes à travers le pays, se sont rassemblés et ont prêté serment de « concorde » (Omonia signifie "concorde"). Une promener par ici s’impose, surtout maintenant, depuis sa rénovation, pour découvrir l'un des quartiers les plus cosmopolites d'Athènes et, bien sûr, admirer, deux monuments de la peinture murale. 

Les mains géantes de Dieu, priant pour les Athéniens depuis 2011, ont été inspirées par la gravure du peintre et graveur de la Renaissance Albrecht Dürer, alors que le chef-d’œuvre d’Ino « Snowblind », représente un homme, inconsciemment près de sa fin car aveuglé par sa soif d'argent et de puissance. Les rues environnantes cachent aussi de nombreux secrets, notamment les créatures mythiques de The Krah qui, après une décennie création artistique sur les murs de Londres, continue de mêler mythologie, références pop et futurisme.

Psyrri

Street art dans le quartier des bandits et des héros

Par où commencer avec ce quartier historique du centre-ville d'Athènes ? Tout au long du 19ème siècle, Psyrri était déjà un quartier de divertissements, qui agissait comme un aimant sur les Athéniens - des plus pauvres aux plus riches, jusqu'au roi Otto lui-même. C’était aussi l’une des zones les plus dangereuses d’Athènes, avant d'être nettoyée des hors-la-loi qui avaient élu domicile ici dans les années 1870. Depuis lors, Psyrri a traversé de nombreux cycles de prospérité et de déclin et se trouve désormais définitivement en phase de croissance grâce à son atmosphère décontractée et à la variété de ses restaurants et autres lieux nocturne. Personnellement, nous adorons commencer par un café à l'Upside Down et nous régaler ensuite avec une authentique bougatsa (gâteau feuilleté fourré à la semoule) de Thessalonique. 

Le street art est partout présent à Psyrri, arborant grandes et petites œuvres d'artistes de graffiti grecs et internationaux, tels que Dimitris Taxis, Ruin, le surréaliste Autrichien et Rimon le Brésilien. Vous trouverez le portrait du Rêveur de Simoni (l'un des plus anciens d'Athènes), les fresques historiques de Vasmou autour de la place Iroon (Place des Héros), l'Apocalypse Now de Inο et les nouvelles fresques très colorées de Soteur et Gera dans l'espace dédié à la création artistique urbaine le Luv n Roll. Une mention spéciale pour « All dogs go to heaven», un portrait du merveilleux Loukaniko, le chien devenu un symbole de rébellion et de liberté pendant les journées de manifestation au moment de la crise de la dette grecque.

Monastiraki

Le quartier qui a tout (art de la rue compris)

Monastiraki est l'une des places les plus visitées du centre, très proche des sites antiques les plus importants. Ce quartier représente aussi le lien entre toutes les étapes de l’histoire d’Athènes, du début jusqu’à l'époque moderne. La petite église de Panagia Pantanassa, datant du Xe siècle, a donné son nom à la place et (avec la mosquée Tzistarakis) confère à cette partie de la ville un attrait photogénique unique, avec, bien sûr, l'Acropole en toile de fond.

Ici commence la zone définie comme le Triangle commercial d'Athènes, avec ses lieux de rencontre étonnants tels que le Clumsies (l'un des meilleurs bars à cocktails de la ville), le restaurant libanais Feyrouz et le Six chiens (un espace souterrain très emblématique du divertissement et de l'art). Juste au coin de la rue, on peut trouver l'une de nos œuvres préférées de street art d'Athènes, le superbe panda de l'artiste urbain Neidness. Ce quartier abrite de très nombreuses œuvres d'artistes tels que One Bran, Gospel et Bassment Rats, ainsi que des fresques telles que « Ikarus », une collaboration de l'artiste Nikos Tsounakas et du groupe de visual lighting Beforelight.

Exarchia

Philosophie et rébellion sur les murs 

Le quartier le plus animé et bigarré, le plus bohème et rebelle d'Athènes. Depuis le début du XXe siècle, Exarchia a été le lieu de prédilection des étudiants et de nombreux artistes de renom. Ici, les murs des bâtiments sont littéralement « bombardés » de slogans politiques et de graffitis d'art exceptionnels, truffés de symboles et de messages puissants. 

Dans le parc Navarino, l'œuvre énorme (en taille et en signification) de l'artiste italien Blu, connu pour ses commentaires politiques, interpelle. La fresque raconte une histoire sur la valeur de la solidarité sociale, de l'auto-gestion et de l'action collective. Autour de la place, on remarque de nombreuses fresques de wild drawing, qui culminent avec « No land for the poor », inspirée par l'impact de la crise économique sur la vie des gens ordinaires. Les magnifiques figures féminines de Sonke, partout présentes, représentent un peu la cerise sur le gâteau.

Après cette passionnante chasse au street art, vous pourrez vous détendre autour d'un café ou d'un verre au Podilato (le Vélo), café typique du quartier ou, peut-être, déguster quelque spécialité crétoise à Oxo Nou. Et une dernière chose. Si vous n'avez pas encore mangé de souvlaki à O Prinkipas (le Prince), c'est que vous n'en avez jamais mangé!

Le Pirée

Street art au bord de la mer

Le Pirée l'un des ports les plus importants d'Europe, offre un paysage urbain fascinant avec ses célèbres quartiers tels que Kastella, Zea et Mikrolimano. Ce n'est peut-être pas le premier endroit vous venant à l'esprit lorsque vous évoquez l'art de rue, mais si vous savez où regarder vous y trouverez des œuvres très intéressantes. Dans le quartier, jadis mal fâmé, de Troumbas, on trouve l'une des œuvres les plus importantes et les plus impressionnantes d'Ino, « Lost », figurant une fille perdue, dans ses pensées. Sur le port, dans la rue Akti Poseidonos, un autre travail, plus ancien, de Ino, « We have the power », dépeint un petit garçon regardant le buste du philosophe Démocrite.

Vous admirerez la superbe fresque exécutée en 2014 par l'équipe Urban Act (plus précisément par les artistes Same84 and Apset) sur le bâtiment emblématique de SILO. Origine de leur inspiration ? La tradition navale de la Grèce et ses légendes de la mer, bien sûr !  Il va sans dire qu'il existe un nombre infini de restaurants, de cafés et de bars au Pirée, et nous vous suggéreront le Yperokeaneio dans le quartier Chatzikyriakeio, une taverne de poissons traditionnelle qui ne déçoit jamais!

Rentis

Entre légumes et usines

Le quartier d'Agios Ioannis Rentis est une recommandation pour le moins inattendue pour les visiteurs d’Athènes. Depuis les années 1940, ce quartier est surtout connu pour ses célèbres potagers (produisant des légumes saisonniers à l'année), son énorme marché de légumes mais aussi, comme une banlieue du Pirée avec usines, bâtiments industriels, et marchés plutôt que comme lieu de résidence. En ce sens, elle est considérée comme l’une des banlieues les moins peuplées d’Attique. 

Vous pensez sans doute qu’il n’y a pas grand-chose à voir ici. Cependant, en 2019, un groupe d'artistes de rue et du graffiti y a trouvé le lieu idéal pour exprimer son art. Et ainsi, sur ses murs, vous y trouverez l'univers coloré des personnages de l'artiste Yiakou inspirés par l'amour, les rêves et les souvenirs ; le très intéressant combo lettering (combinaison de lettres) et les personnages de MamboAthens; les étonnants graffitis de lettres de l'artiste Born ; Les grands portraits de l'architecte et artiste Think ; le réalisme magique de Chrysolie et quelques œuvres du maître grec de l'anamorphose, Achille. Intéressant, non?

L'École des Beaux-Arts

La future génération d'artistes de rue d'Athènes

De nombreux artistes de rue sont passés par l'École des Beaux-Arts de l'avenue Piréos, donc, il va sans dire que vous pouvez y admirer des œuvres d'artistes grecs et internationaux. Chaque œuvre est rapidement remplacée par une autre, donc vous devez vous hâter si vous êtes un artiste de graffitis. La dernière fois que nous sommes venus ici, nous avons vu deux œuvres impressionnantes de l'artiste français Goin, accompagnées de commentaires sur l'argent et la société (il se définit lui-même comme un artiviste et un fauteur de troubles !), et un magnifique portrait de l'artiste franco-congolais Kouka Ntadi, connu pour ses grandes fresques inspirées des tribus africaines.

Dans la cour, sont exposées de nombreuses œuvres d'art, comme le fameux petit cerf, qui est la marque de Yiakou, les insectes extra-terrestres de Soul Thief et une impressionnante collaboration de l'artiste de dessin sauvage et de tatouages Billy82cmk.

Et parce que tout art doit être assimilé pour être apprécié, dans le quartier de Moschato vous trouverez l'une des meilleures tavernes de poissons de la ville, I Medousa. Les plats y sont délicieux et les prix exceptionnels. 

Le campus de l'Ecole de Polytechnique

Ambiance estudiantine pour un parc au cœur de la ville

La dernière étape de votre visite artistique dans les rues d'Athènes concerne les bâtiments et l'espace de stationnement souterrain de l'Ecole Polytechnique d'Athènes. L'ensemble du site s'étendant sur 920 000 m2, un plan s'avère indispensable, mais aussi un peu de patience et du temps, mais croyez nous, vous serez récompensé par des œuvres exceptionnelles.

Sur le campus, deux étonnantes fresques de wild drawing, parmi elles, notre préférée « House of venom ». Parmi les plus belles œuvres figurent également « Tenderness » en noir et blanc de Nozo1 et les compositions artistiques expérimentales de graffitis de Taish and Nique et leurs personnages.

Et puisque vous êtes arrivés jusqu'ici, il serait dommage de ne pas continuer vers le parc Goudi, à seulement 5 minutes en voiture. Le parc est un endroit de détente idéal situé en pleine ville et où vous pourrez admirer une autre œuvre emblématique de dessin sauvage, l'anamorphose « Four Eléments », s'inspirant des quatre éléments naturels. Juste à côté se trouve le musée national des Beaux-Arts qui expose 150 œuvres représentatives de la sculpture grecque des XIXe et XXe siècles.

Où trouver le meilleur du street art à Athènes 

Bien sûr, le street art est partout à Athènes. Dans certains quartiers, à Psyrri ou à Exarchia, les œuvres sont innombrables. Dans ce guide des quartiers dédié au street art d’Athènes, nous avons essayé de vous insuffler le désir de poursuivre vos recherches concernant ces impressionnantes œuvres de l'art urbain. À bientôt dans les rues d'Athènes !

Des expériences fabuleuses à Athènes

Done
Done
Done
Done
Accommodation

Theoxenia Residence

Athènes

Theoxenia Residence is the newest luxury boutique hotel in the most exclusive area of Kifissia in Kefalari. It features spacious, lavishly decorated suites w...

Official online rates

Accommodation

Perianth Hotel Athens

Athènes

The brand new Perianth hotel is a 5-star boutique hotel, located in Agia Irini square next to Monastiraki, the most famous squar...

Official online rates

Read Also

Here is a selection of stories you may also like
When in Telendos, you must visit the family-owned tavernas where a fresh catch of seafood comes in every morning

Guide des spiritueux grecs : Tout ce que vous devez savoir sur l'ouzo

Noctua beer

Un guide des meilleures bières grecques et des micro-brasseries pour rafraîchir vos vacances

Hiking Balos trail

Les 8 activités de plein air les plus appréciées en Grèce

Sunset in Serifos

Les 12 escapades les plus romantiques de Grèce

When in Telendos, you must visit the family-owned tavernas where a fresh catch of seafood comes in every morning

Guide des spiritueux grecs : Tout ce que vous devez savoir sur l'ouzo

Take a long afternoon stroll in Hora

Les 10 meilleures choses à faire sur l'île de Kythnos