OLYMPIE

SANCTUAIRE DE ZEUS ET DES JEUX OLYMPIQUES

Colonnes antiques à l'Ancienne Olympie

Un voyage au temps de la grandeur de la Grèce antique, un retour au berceau des Jeux Olympiques

Une seule visite ne suffit pas pour explorer le berceau des Jeux Olympiques. La puissance créatrice de la civilisation grecque ne cesse de réserver des surprises tout-à-fait étonnantes. Dans ce coin du Péloponnèse, c’est Zeus, le dieu suprême, qui est vénéré sur son site sacré. Vous pourrez imaginer la présence d’une des 7 merveilles du monde antique juste devant vous, la statue en or et en ivoire de Zeus d’une hauteur de 13,5 mètres, sculptée par Phidias.

Vous contemplerez avec émerveillement le célèbre Hermès de Praxitèle. Vous pourrez percevoir la splendeur d’une civilisation dont le monde entier s’est inspiré. Vous êtes sur la ligne de départ d’une course qui va vous faire voyager dans le temps: direction l’histoire et la grandeur de la Grèce antique. À vos marques! Prêts? Partez!

Attractions à l’Ancienne Olympie

Les Jeux Olympiques pour le plaisir de Zeus
Londres, Pékin, Athènes... En remontant l’histoire des Jeux Olympiques, vous vous retrouverez ici-même, là où tout a commencé, dans le Péloponnèse et dans la vallée magnifique du fleuve Alphée, avec le sanctuaire le plus célèbre de Grèce, dédié au dieu des dieux: Zeus. En son hommage, une tradition panhellénique avait lieu tous les quatre ans: les Jeux Olympiques, les jeux les plus importants de la Grèce antique. Vénérations, concours et compétitions légendaires, athlètes d’élite et victoires glorieuses se perdent dans l’abysse des siècles passés. Néanmoins, leur influence est toujours présente de nos jours dans le monde entier.

Promenade dans le stade antique des Jeux Olympiques
L'un des sites archéologiques les plus remarquables en Grèce, le stade antique, est le lieu où se déroulaient les Jeux Olympiques dans l’antiquité et les concours Héraia, dédiés à la déesse Héra. Le stade a adopté sa forme actuelle au début du Ve siècle av. J.-C., quand le temple de Zeus a été construit. Pendant l’antiquité, un hippodrome était situé au sud du stade. La même région comprend des bâtiments abritant des bains et des villas, comme la célèbre villa construite par Néron quand il résidait à Olympie afin de participer aux Jeux.

Quand le christianisme fut décrété religion officielle de l’empire romain, les Jeux Olympiques ont progressivement perdu de leur importance car désormais considérés comme une fête païenne. Finalement, en 393 après J.-C., l’empereur Théodose les interdit.

Depuis, le site d’Olympie n’a jamais retrouvé la grandeur et la gloire dont il bénéficiait lors de l’organisation des Jeux Olympiques. Le 18 août 2004, le stade antique d’Olympie a pu revivre, 1611 ans plus tard, des moments de splendeur: il y fut en effet organisé l’épreuve du lancer de poids dans les catégories hommes et – pour la première fois dans l’histoire du lieu – femmes, dans le cadre des Jeux Olympiques de 2004 organisés à Athènes.

L’Hermès de Praxitèle
Au musée archéologique d’Olympie, vous vous trouverez nez à nez avec l’acteur principal du site: il s’agit d’Hermès, réalisé par Praxitèle. Le dieu repose sur le tronc d’un arbre. Dans sa main gauche, il porte le petit Dionysos.

La beauté, l’équilibre, l’art. Pendant les années romaines, la statue a subi quelques modifications lors de son transport au temple Héraion. Aujourd’hui, en plus de la statue d’Hermès, le musée de l’Olympie vous propose une exposition permanente regroupant les découvertes réalisées pendant les fouilles à Altis. L’exposition présente des pièces allant de la préhistoire à l’aube du christianisme, la partie la plus importante étant la salle des statues qui comprend la course de chars entre Pélops et Oenomaos ainsi que la victoire ailée de Paianios.

Visite du site archéologique de l’Olympie
Visitez le temple de Zeus, le dieu suprême. Tout autour, vous trouverez des temples et des bâtiments directement associés à l’idolâtrie ainsi que des édifices destinés à héberger et à organiser les Jeux Olympiques. Plus loin, vous découvrirez des installations sportives, des bâtisses secondaires, utilitaires et administratives, mais également des bâtiments à caractère festif. La partie centrale comprend le «bois sacré» appelé Altis constituant le noyau du sanctuaire. Maintenant, vous vous rendez compte que les anciens Jeux Olympiques étaient d’un niveau et d’un éclat assez... modernes.


Photos de l'ancienne Olympie


Les trésors cachés de l’Ancienne Olympie

Plus de monuments, plus d’histoire
Le temple Héraion, dédié à Héra, un des plus anciens témoignages de la construction des temples antiques en Grèce, le bouleutérion, le prytanée, le gymnase antique, la palestre, l’atelier de Phidias, le Léonidaion, le Philippéion, la Stoa d’Echo, le socle de la victoire de Paianios, le Nymphaion. Si vous êtes insatiable question découverte de la Grèce antique, vous voilà alors au bon endroit, à l’Olympie.

Le Musée Historique des Jeux Olympiques
Admirez 463 œuvres antiques en provenance du temple de Zeus à Olympie et d’autres musées de Grèce.

Le Festival de l’Ancienne Olympie dans le Péloponnèse
Organisez votre voyage pour être présent lors du festival annuel qui offre des représentations théâtrales de qualité ainsi que des spectacles de danse et des concerts.


PLUS D'HISTOIRES EN PROVENANCE DE GRÈCE