LES PLUS POPULAIRES EXPÉRIENCES À ATHÈNES

DES MILLIERS D’IMAGES POUR UNE SEULE CAPITALE

Monastiraki square by night

L’Acropole, l’Agora ancienne, Plaka, Anafiotika, Monastiraki. Le triangle historique d'Athènes est rempli de surprises

Vous vous trouvez à Athènes. Que ce soit en tant qu’ “escale” à destination d’une île grecque exotique, ou “siège” d’un congrès d'affaires, ou encore comme une brève évasion de la routine quotidienne exigeante, Athènes promet de vous offrir des expériences au parfum de l'histoire, de la culture, et des milliers d’images.

L’Acropole: le Rocher Sacré de l’humanité
Des siècles séparent le rocher sacré de l’Acropole de la ville qui vibre à ses pieds, animée, intense et pleine de vie. Pourtant, l’histoire intemporelle de l’humanité et de la création uniront à jamais Athènes et l’Acropole.
Le Parthénon, emblématique, semble atteindre les cieux bleu intense de l’Attique. C’est le lieu où tout a commencé: philosophie, démocratie, sciences et théâtre. Le florilège de temples, sanctuaires et vestiges que vous visiterez à l’Acropole, érigés pendant l’âge d’or de Périclès (Ve siècle av. J.-C.) constitue les fondements de la culture européenne. Il n’est donc pas surprenant que l’Acropole figure dans la liste des sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987.

Anafiotika: Les Cyclades sous le Rocher
Un microcosme, figé au siècle dernier, est sculpté au nord-est de la colline de l’Acropole et semble tout droit sorti des Cyclades. Vous vous perdrez dans les dédales labyrinthiques, errant parmi les maisons charmantes, les patios d’antan et les rues blanchies à la chaux à peine assez larges pour deux. Vous inspirerez les odeurs du jasmin et des roses, jumelées à une vue panoramique d’Athènes.

Plaka: le quartier du “vieux Athènes”
Avec ses places ombragées, ses patios fleuris et les jardins impeccables de ses maisons ornées de corniches et de tuiles néoclassiques, Plaka est en outre tel un musée à ciel ouvert, avec son monument de Lysicrate, son Agora romaine, sa Tour des Vents et ses églises byzantines. Vous serez submergé par la pléthore de souvenirs, d’œuvres d’art, de produits traditionnels grecs, vêtements et sandales de cuir faites à la main.

Les cafés, restaurants avec des tables en terrasses, tavernes et mezedopolia cachés dans les ruelles connaissent un immense succès auprès des visiteurs du monde entier comme auprès des habitants du quartier, mangeant et buvant côte à côte. Sur les trottoirs de Plaka, c’est comme si l’horloge s’était arrêtée à la fin du XIXe siècle: cette ambiance séduit des milliers de visiteurs qui déambulent dans les rues en pente. Ce quartier préservé commence sur le côté est de l’Acropole, s’étend jusqu’au nord du rocher sacré en se terminant dans l’Agora romaine. Pour les Athéniens, c’est le « quartier des dieux ».



L’Agora Ancienne: au cœur de la cité de la démocratie
Des étudiants de l’École des Beaux-arts s’assoient régulièrement dans l’Agora Antique pendant des heures cherchant à faire ressurgir sur le papier des chefs d’œuvre de l’antiquité. Les époques classiques, hellénistiques et romaines sont toutes représentées. Marchez sur le même trottoir que celui de la procession des Panathénées. Écoutez les échos des Athéniens de l’antiquité qui ont voté contre leurs adversaires politiques, les clameurs de la foule lors des compétitions sportives, les bruits des cérémonies où les dieux et les héros ont été vénérés, les burins ayant sculpté certains des bâtiments les plus importants de l’histoire, les pas des Romains et les concerts du conservatoire de musique.

Monastiraki: la rencontre de l’Orient avec l’Occident
De nombreux jeunes de toutes classes sociales et cultures jaillissent de la station de métro à la façade néoclassique, à Monastiraki, un des principaux points de rencontre de la ville. Cette station de métro revêt une grande importance archéologique. Pendant les travaux de construction, des objets datant du VIIIe siècle av. J.-C. au XIXe siècle après J.-C. ont été mis au jour. A découvrir: le lit de l’ancienne rivière Iridanos que vous pourrez admirer en contrebas en déambulant sur une passerelle en verre.

Pièce par pièce, vous allez comprendre le puzzle coloré de ce quartier. Au marché de la rue Pandrossou, parmi les dizaines de boutiques touristiques, vous trouverez quelques-unes des plus anciennes bijouteries de la ville. Tout le monde s’arrête pour un souvlaki (la brochette à la grecque enveloppée ou non d’une pita, galette de pain grillée) près de la place. Rue Hefaïstos, où se trouve le marché aux puces de la ville, vous trouverez des sandales en cuir, des chapeaux, des vêtements, des répliques d’objets archéologiques et des instruments de musique. Place Avissinias, vous pourrez chiner. L’élégante avenue piétonne d’Adrianou regorge de surprises : magasins avec des vêtements et accessoires de marque, chaussures et sacs à main «vintage», cafés et restaurants juste à quelques mètres de l’Acropole.

La rue Ermou: l’aspect commerçant d’Athènes
La plus célèbre avenue piétonne du centre-ville est le paradis des adeptes du shopping. Les familles, les groupes d’amis, les mères et leurs filles, les jeunes professionnels et les touristes internationaux de tous les âges entrent et sortent des magasins d’Ermou qui vendent tout ce dont vous avez besoin, mais sont surtout connus pour leurs vêtements et chaussures. A mi-chemin se situe l’église Panaghia Kapnikarea, construite vers 1060 - 1070, où se rassemblent les artistes de rue et les vendeurs. Choisissez un des élégants cafés des arcades pour faire une pause entre deux achats.

La place Syntagma: l’Athènes des citoyens et de l’histoire moderne
La place Syntagma (Constitution) est le point stratégique du centre historique. En passant devant le monument du soldat inconnu, construit en 1932, vous nourrirez les pigeons comme tout le monde et attendrez patiemment que les evzones (les gardes républicains en Grèce) en fustanelle (sorte de jupe pour homme) effectuent la relève de la garde, toutes les heures. Derrière eux se dresse l’imposant bâtiment du Parlement hellénique. Il a été construit par l’architecte Friedrich von Gaertner afin de servir de palais aux premiers rois de la Grèce de l’ère moderne qui s’y sont installés en 1843. Il est le siège du Parlement grec depuis 1935.


HISTOIRES LIÉES