TOURISME RELIGIEUX
EN GRÈCE

Voir la vidéo

Monastères, églises, pèlerinages, lieux saints, sentiers des Apôtres. Crainte, dévouement et élévation. La Grèce du Christianisme et de l’Orthodoxie

Pendant vos vacances en Grèce, vous le constaterez partout où vous irez: aussi bien dans la Grèce continentale que dans les îles grecques, la religion et la croyance sont omniprésentes. Du Mont Athos et les Météores jusqu’à Patmos et la Crète et de la mer Égée à la mer Ionienne, du Péloponnèse à la Grèce centrale. La foi chrétienne s’est manifestée de multiples façons au cours des siècles, des monastères peints, des églises, des chapelles de grande valeur religieuse et architecturale.

Les monastères grecs, sont, pour tous les orthodoxes, de grands et importants lieux de pèlerinage, des lieux idéaux pour vos voyages religieux en Grèce.

Leur caractère est spécifique, immuable et ancien. Ils sont construits dans des sites magnifiques, souvent au-dessus de temples et sanctuaires antiques. Des monastères-symboles de l’effort de dépassement du terrestre. Certains sont accrochés sur des falaises au-dessus de canyons, d’autres ont une architecture de forteresse qui les font ressembler à des châteaux.

Dans les sanctuaires, les bibliothèques et les musées des monastères, sont conservés des peintures murales, des icônes, des manuscrits, des livres et des reliques d’une valeur inestimable. Le Monastère Saint-Jean le Théologien à Patmos, celui de Ossios Loukas en Béotie, les monastères des Météores et du Mont Athos, sont quelques exemples caractéristiques.

Grèce: les sentiers de la croyance

Les « Pas  de lApôtre Paul »
Un itinéraire sur les traces de celui qui est appelé « l’Apôtre des Nations », et qui a propagé la religion chrétienne en Grèce. Le voyage de cette importante figure du christianisme, commence à Samothrace et se poursuit à Kavala, à Philippi, puis Thessalonique, Veria – où on trouve ce qui est appelé « les pas de l’Apôtre Paul », à Athènes et enfin à Corinthe, où un temple a été construit en son honneur. 

Le Mont Athos 
La péninsule du Mont Athos accueille 20 grands monastères, qui fonctionnent en prieurés sacrés masculins. Dans les cloîtres, les cellules et tabourets sacrés, il y a des fraternités monacales plus petites, des ascètes et des ermites. Au Mont Athos vivent environ 1.600 moines, Grecs en majorité, mais également un nombre respectable de moines en provenance d’autres pays orthodoxes et de pays de l’Ouest ou du Moyen Orient. 

Les imposantes Metéores
L’ascètisme dans les Météores a débuté au XIème siècle. Six monastères sont encore en activité ou restaurés : celui de la Transfiguration du Sauveur ou « Megalo Meteoro », le monastère Barlaam, celui de Roussanou, de l’Anapafsas, d'Aghia Triada et d’Aghios Stefanos.

Églises et monastères célèbres en Grèce
Des monuments grandioses, symboles séculaires de la foi chrétienne et de l’Orthodoxie. Du Mont Athos à la Crète et de la mer Egée jusqu’à la mer Ionienne, le Péloponnèse et la Grèce Centrale, la foi chrétienne a été exprimée de multiples manières au fil des siècles en décorant des monastères, des églises et des chapelles d’une valeur religieuse et architecturale importante.

Ces bâtisses architecturales divinement inspirées, imposantes ou modestes mais toujours remplis d’art, uniques et inimitables, vous attendent à les découvrir. Vivez une expérience  originale à la fois de dévotion, d’émerveillement et d’admiration. Regardez ici les plus importants églises et monastères de la Grèce.

1. Saint-Jean le Théologien à Patmos : au Dodécanèse, dans la « Jérusalem de l’Égée » à Patmos, domine l’imposant monastère-forteresse, qui a été fondé en 1088 par Saint Christodoulos dit « Latrinos ». Il conserve des trésors d’une valeur inestimable.
2. Le monastère d’Ossios Loukas Stirioti en Béotie: Sans doute un des plus importants monuments du milieu de la période byzantine en Grèce, avec des peintures murales exceptionnelles et des mosaïques du début du XIème siècle qui lui ont valu le surnom de « petite Sainte Sophie ». Il a l’architecture d’une forteresse.
3. Le Monastère de Dafni : construit sur l’emplacement d’un temple dédié à Apollon, c’est un des plus importants monuments byzantins de la Méditerranée et ses mosaïques parmi les plus belles et plus fines jamais réalisées dans le monde chrétien. Il figure dans le catalogue des monuments du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.
4. Le nouveau monastère de Chios : un des monastères les plus importants de Grèce. Il a été fondé en 1024 par l'empereur Constantin IX le « Gladiateur ». Dans son sanctuaire on trouve quelques-unes des plus belles mosaïques byzantines du Monde, réalisées par des artistes de Constantinople.
5. Mystras : dans la ville-forteresse de Mystras, il y a sept églises importantes : la Pantanassa – qui fonctionne encore en tant que monastère -, la Métropole de Saint Dimitris, les églises de l'Annonciation, de Sainte Sophie, de la Vierge (Boss) et de Saint Théodore. Elles étaient toutes auparavant des sanctuaires de monastères.
6. La Sainte Vierge de Tinos : la foi de milliers des fidèles en l’icône miraculeuse de la « Megalohari », a fait de cet ensemble en forme de monastère construit en 1880, un des plus grands lieux de pèlerinage de Grèce. Elle est fêtée le 15 août.
7. La Vierge « Ekatontapyliani » de la Hora de Paros : c’est l’attraction la plus populaire de Paros pour les chrétiens orthodoxes et un des plus importants vieux monuments chrétiens en Grèce. C’est un groupe d’anciennes églises chrétiennes, qui comporte un baptistère et une chapelle célèbres, construits plus récemment. Il abrite le Musée Byzantin et est fêté le 15 août.
8. La Vierge « Hozoviotissa » d’Amorgos : construit sur une falaise abrupte, il fait face à la mer Égée. Il a une hauteur de 40 m et une largeur de seulement de 5 m ! Sa création est liée à la découverte de l’icône de la Vierge. Il a été construit par Alexis Comnène, empereur byzantin. Son musée héberge des reliques importantes. Il est fêté le jour de la Présentation de la Vierge, le 21 novembre.
9. La Vierge « Soumela » : le monastère de la Vierge Sumela, le monastère orthodoxe de Trabzon dans le Pont Euxin, a été un symbole de l’orthodoxie pendant 16 siècles. Après sa destruction, l’icône de la Vierge a été transférée à la Nouvelle Vierge Soumela sur les pentes de mont Vermio, couvertes de hêtres et de chaînes.
10. Les églises de Thessalonique : Thessalonique est célèbre pour ses églises byzantines et plus spécialement pour celle de Saint Demetrios, son protecteur, mais aussi celles de Sainte Sophie, de la Vierge « Impalpable », de la Vierge « Halkeon » et dans la Haute Ville, les églises Saint Nicolas Orfanos et de Saint David.
11. Les Églises d’Athènes : les églises byzantines et post-byzantines d’Athènes sont également importantes. La Métropole au centre historique et juste à côté la très belle Vierge « Gorgoepikoos », l’église Aghios Nikolaos « Ragavas » , celle de la Transfiguration à Plaka, de la Vierge « Pandanassa » à Monastiraki, celle de Kapnikarea dans la rue Ermou et d’Assomaton à Thissio.

Le monastère de Roussanos à Aghia Varvara des Météores

DESTINATIONS

PLUS D'HISTOIRES EN PROVENANCE DE GRÈCE