MONT ATHOS

VOYAGE AU «VERGER DE LA VIERGE»

Le monastère d'Aghios Grigorios au mont Athos

Le plus grand état monastique de l’orthodoxie, terre de mystères ancestraux et de sérénité absolue, vous marquera à jamais


À l’extrémité et au point culminant de la plus orientale des trois «jambes» de la péninsule de la Chalcidique, la religion y est fort présente: le Mont Athos constitue le second lieu de pèlerinage le plus important après Jérusalem pour plus de 300 millions de chrétiens orthodoxes à travers le monde. De nombreuses personnalités internationales (françaises, anglaises, etc.) d’autres religions visitent également régulièrement le mont Athos.

Le régime institutionnel du Mont Athos date de 972 et a nécessité un paragraphe spécial au sein du traité d’adhésion de la Grèce à l’Union Européenne (à l’époque: «Communauté économique européenne»). Comprenant vingt monastères, le mont Athos constitue une entité autonome au sein de l’Etat grec; sur le plan religieux il est sous l’autorité du Patriarcat œcuménique de Constantinople (situé dans la ville actuelle d’Istanbul). Bien que dédié à la Vierge Marie, les femmes ne sont pour l’heure pas autorisées à accéder à ces lieux saints mais sinon tout homme adulte, quelque soit sa religion ou sa nationalité, peut visiter le mont Athos sur simple demande écrite; le laissez-passer est un «diamonitirion».

Attractions du Mont Athos

Aux portes du paradis
Ouranoupoli, «la ville du ciel», est de surcroît en bord de mer. C’est la porte d’entrée du mont Athos. Un peu plus de mille personnes habitent ici, au pied de la Sainte Montagne (l’autre nom du mont Athos) et à l’ombre de l’impressionnante Tour du Prosphore (l’offrande). Importante station de vacances dans le nord de la Grèce, Ouranoupoli constitue pour le visiteur le dernier lieu de vie mondaine avant d’embarquer pour l’inconnu et le splendide: le mont Athos, le territoire monastique.

Monastères historiques, cloîtres, ermitages et cellules
Le mont Athos accueille vingt grands monastères fonctionnant chacun comme des communautés religieuses. Il compte également des plus petites structures telles des cloîtres, des ermitages et des cellules, où vivent des confréries avec moins de membres, des ascètes et des ermites. Vous ne trouverez pas de routes en asphalte ici mais il y a un réseau très étendu de chemins de forêts reliant les monastères.

Pèlerin ou simple visiteur
Que vous frappiez à la porte d’un monastère en tant que pèlerin ou en tant que simple visiteur, vous trouverez un accueil chaleureux, vous serez logé et vous profiterez d’une cuisine de qualité. Les repas, cela dit, ont lieu à des moments spécifiques de la journée qui varient selon les heures de prières et les rituels suivis par la religion. Ici, la nourriture – spirituelle ou non – ne se vend pas, elle est offerte mais il est obligatoire de prendre ses repas avec les moines qui ne mangent jamais de viande et ne s’autorisent l’huile d’olive, les produits laitiers, le fromage et le poisson que le mardi, le jeudi et les week-ends.

Voyage  à la vie monastique et la nature radieuse
Venir ici est votre unique moyen – indépendamment de vos croyances religieuses ou philosophiques – d’écouter des chants byzantins authentiques interprétés par des voix admirables qui font honneur à la tradition musicale chrétienne. Quand vous ne vous joindrez pas aux prières, vous pourrez découvrir la nature unique de ce coin de la Grèce: marcher vers le prochain monastère sur des chemins qui traversent des lieux d’une beauté incroyable et à la faune et la flore uniques au monde ou encore assister les moines dans leurs tâches quotidiennes sur fond de la nature imposante de la Macédoine.

Le plus grand monastère est aussi le plus ancien
Le monastère de la Grande Laure est le plus ancien et le plus grand monastère du mont Athos. Il a été fondé en 962 par saint Athanase l’Athonite à l’extrémité de la péninsule. Son architecture est l’exemple par excellence de forteresse de l’empire byzantin tardif et sa bibliothèque contient la troisième plus grande collection de manuscrits byzantins au monde.


Photos du Mont Athos


Trésors cachés du mont Athos

Le monastère restauré de Zygos
Si vous voulez voir à quoi ressemble un monastère athonite du Xe siècle, vous pouvez consacrer quelques heures de vos vacances pour visiter – que vous soyez d’ailleurs un homme ou une femme – les vestiges de Zygos, très proches d’Ouranopolis. Il s’agit d’un des plus anciens monastères de la région et il a été restauré avec une très grande minutie.

Un des plus anciens vignobles de l’Europe
À seulement 20 minutes du monastère d’Iviron, vous pouvez vous rendre à une des attractions parmi les plus remarquables de la région: le vignoble de Mylopotamos. Ces vingt dernières années, les moines du Saint Siège d’Aghios Efstathios ont fait renaître un des plus anciens vignobles d’Europe, créant ainsi par ailleurs une collection de grands vins reconnus mondialement.

Escalade jusqu’au sommet du mont Athos
La meilleure manière d’atteindre le sommet du mont Athos (2 033 m) est de passer par le monastère de la Grande Laure et par Kerassia. Vous pourrez choisir différents trajets qui varient de très légère à modérée en termes de difficulté. Vous traverserez des forêts de chênes, de châtaigniers et de sapins jusqu’à la partie la plus haute, plus raide, qui n’est plus dès lors composée que des rochers massifs de la Transfiguration du Sauveur (Metamorphosis tou Sotiros). De la chapelle au sommet, la vue sur le nord de la mer Égée et la Macédoine est inouïe – une véritable émotion forte. 


PLUS D'HISTOIRES EN PROVENANCE DE GRÈCE