IKARIA

BEAUTÉ ET ÉNERGIE À L’ EXTRÉMITÉ DE L’ÉGÉE

Ikaria dans les nuages vue de loin

Des paysages sauvages, des plages et rivières reliées, des villages aux rythmes inversés et le secret de la longévité de la vie


C’est un rocher "désobéissant" en mer Égée du Nord, à l’image du jeune homme auquel elle doit son nom. Icare, l’impétueux fils de Dédale, désobéit à son père et vola trop près du soleil ce qui fit fondre ses ailes de cire. Il serait retombé près de cette île rocheuse qui prit son nom. L’histoire d’Icare fait allusion aux limites humaines mais il a offert par contre l’énergie éternelle de cette île.

Ici les choses ne se passent pas comme ailleurs. Voyage à un lieu magique, rempli de contradictions, où personne n’est pressé, ce qui pourrait expliquer, entre autres facteurs comme le climat, la durée de vie incroyablement longue de ses habitants. Dans certains endroits, le cycle jour/ nuit est en fait complètement inversé. Comptant 60 villages, l’île elle-même est une mine de contrastes et d’inattendus.

Des montagnes hautes, nues et rocheuses alternent avec des pentes verdoyantes, des ruisseaux et des plages qui pourraient être importées directement des mers du Sud. Les Ikariens sont bien connus pour savoir très bien s’amuser, manger et boire, ainsi que pour leur gaîté et leur musique. Êtes-vous prêt pour quelque chose de complètement différent? Venez à Ikaria. C’est un phénomène unique aussi bien en Grèce que dans le monde entier.

Attractions en Ikaria

Les célèbres “paniyiria” d’Ikaria 
Chaque village prend pour prétexte la journée d’un saint quelconque pour organiser une bonne fête avec de la musique, beaucoup de danse, des tonnes de nourriture et des barriques remplies de vin et de raki. Elles durent souvent toute la journée et toute la nuit mais même les plus vieux ne flanchent pas. Vous devez vous considérer chanceux si vous faites partie de ces rituels. Si vous êtes intéressé par les traditions et populations locales, vous devriez vraiment vous rendre à une de ces fêtes dont les plus grandes sont en août: à Christo Rachon le 6, à Langada, Monokambi et Akamatra le 15, à Karavostamo le 17 et à Maratho le 27.

Christo Rachon: là où jour et nuit s’intervertissent
Si vous pensiez que le reste d’Ikaria vivait plus tard que partout ailleurs sur terre, préparez-vous au vrai paroxysme du phénomène à Christo Rachon. Ici, le boulanger est le seul à être réveillé et à travailler pendant la journée. Tous les autres commerces dans ce village, y compris les banques, ouvrent la nuit, lorsque le village prend vie. L’origine de ce calendrier à l’envers pourrait être dû au fait que tout-le-monde travaillait dans les champs durant la journée et que les commerces n’ouvraient donc qu’une fois le soleil couché.

Nas: la plage d’Artémis
Une large rivière serpente jusqu’à la plage, irriguant plantes et arbres qui permettent à une flopée de jeunes en mode détente d’être à l’ombre. Là où elle se jette dans la mer Égée, le visiteur peut découvrir les vestiges d’un temple antique dédié à Artémis Tauropolos. Deux des pouvoirs d’Artémis vénérés ici étaient la puissance séminale de la nature et la force de l’érosion.

Les plages Messachti et Seychelles
Ces deux plages exotiques aussi différentes que possible l’une de l’autre sont toutes les deux très spéciales. Messachti est une plage immense au sable fin, idéale pour les sports nautiques, les châteaux de sable, les boissons rafraichissantes au bar de plage. Au son apaisant des vagues, votre âme se délecte du bleu infini à l’horizon. La plage de Seychelles, elle, se trouve dans une petite baie qu’on atteint après dix bonnes minutes de marche pour découvrir cette plage merveilleuse.

Elle semble avoir été transportée telle quelle des mers du Sud. Des pierres ultra-blanches, des eaux ultra-bleues et une beauté sauvage vous font soudain vous retrouver dans un décor exotique de rêve. Prévoyez quelques provisions mais si vous oubliez, un petit bateau passe de-ci de-là proposer à manger et à boire.


Photos d'Ikaria


Les trésors cachés d’Ikaria

Manganitis et Karkinagri: deux villages à découvrir
À Ikaria, les surprises commencent là où la route se termine. Au village de Karkinagri, les habitants ont écouté leurs «moi intérieur» et ont établi leurs propres valeurs essentielles de la vie. Ils vivent heureux sans aucun magasin. À Manganitis vous n’en croirez pas vos yeux devant les formes sculptées des rochers plongeant dans la mer Égée ou la férocité avec laquelle elles percent le ciel. Dans ce village d’Ikaria aussi, tous les habitants sont en paix avec la nature et laissent le temps jouer en leur faveur.

Les “maisons-rochers” contre les pirates
Une méthode architecturale rare : les refuges anti-pirates. Ils ont été construits lors d’une triste époque, vers 1700, quand les habitants vivaient dans la peur constante de raids de pirates. Ces derniers ont donc créé des maisons sans fenêtre ni cheminée complètement camouflées par des gigantesques rochers ronds («lourous») et fortifiées par des murs de pierre. Cachées également par des arbres, construites partiellement sous terre et ayant pour toits de grandes dalles bruts d’ardoise, ces habitations sont des merveilles d’ingéniosité.

Les sources thermales
Ikaria est dotée de la richesse inestimable des eaux thermales. Huit sources thermales naturelles, qui jaillissent à plusieurs endroits sur l’île, revitalisent le corps et l’esprit. Abandonnez-vous à la nature unique icarienne et vous allez peut-être apprendre le secret de la longévité. 

PLUS D'HISTOIRES EN PROVENANCE DE GRÈCE