SIKINOS

LE CHARME DE LA SIMPLICITÉ

Le quartier impressionnant de Kastro sur Sikinos

Des journées baignées sous le soleil, des plaisirs authentiquent, le sens d’une époque révolue de beauté innocente et pure.


La légende raconte que les dieux de l’amour gambadaient joyeusement autours des îles, se détendant en chemin dans des jardins magnifiques ou sur de paisibles plages. Sur une petite île, ils organisèrent un mariage entre un roi déchu, Thoas, et la nymphe Niis. Leur enfant, Sikinos, a donné son nom à ce petit paradis de l’Egée ; celle qui selon une chanson grecque populaire, la vierge sainte « porte sur ses genoux ».

Petite, vierge et proche d’Ios et de Folegandros dans la partie sud de la chaine Cycladique, Sikinos possède sa propre manière d’offrir aux visiteurs les vacances qu’ils recherchent. Cela promet une combinaison étonnante de paysages, d’allégresse spirituelle, de tranquillité, avec une touche très humaine et un contact intime avec les traditions passées. Voici les éléments qui constituent le charme brut et attractif de l’île, encourageant le tourisme alternatif qui respecte ses véritables origines.

Il est temps d’oublier le rythme frénétique de la ville lorsque le bateau rejoint le port d’Alopronia. Accordez-vous au rythme de l’île et profitez de moments oniriques dans des paysages grandioses créés par le vent et les vagues.

Attractions à Sikinos

L’Hora
L’Hora est une vignette délicate avec deux arrière-plans différents, les flancs de montagne de Kastro et d’Horio. Kastro, construit au bord de la falaise, est un hameau fortifié datant du 15ème siècle. Lorsque vous entrez via la porte d’origine, vous êtes accueillis par des maisons blanches de plus de 100 ans, des allées parfumés par les jardins de jasmins, des jardins avec des bougainvilliers, des géraniums et des vignes. Trois moulins se dressent fièrement au bord de la falaise, face à la mar. Sur la place du village, découvrez la collection d’icônes de l’ère post-byzantine.

Horio, au sud, présente tous les éléments chéris dans les îles Cycladiques. Un labyrinthe d’allées étroites connectant les maisons, des parterres de fleurs et des coins cachés tranquilles. Une fois ici, n’oubliez pas de jeter un œil sur le musée folklorique.

L’église de Pantanassa
Située sur la place de Kastro et construite en 1787, elle possède un plafond en bois doré.

Le monastère de Zoodohos Pigi (Hrisopigi)
Construit sur le point le plus élevé de Kastro en 1690, il servait de refuge pour les habitants lors des attaques de pirates. Montez là-bas en début de soirée et profitez de la mer et du ciel infini.

Episkopi
C’est un monument spécial qui témoigne de la longue histoire recoupant les cultures et les religions. Il est dans l’arrière-pays et consiste en un temple principal, la chapelle d’Agia Anna et des cellules abandonnées. Il a été tout d’abord construit comme un mausolée romain durant le 3ème siècle avant d’être converti en un temple chrétien au 17ème siècle, avec un dôme, un clocher et un chœur.

Plages
Les plages de Sikinos sont pures et vierges avec leurs eaux bleues claires. Les étendues de galets d’Alopronia, d’Agios Georgios et de Dialiskari avec ses parasols naturels de tamaris, sont toutes accessibles en voiture. Si vous décidez d’y allez un bateau ou à pieds, votre choix s’élargit avec des plages aux eaux bleues –vertes telles que Agios Panteleimonas, Santorineika, Agios Ioannis, Karras et Maltas.

Célébrations religieuses
Venez les jours de célébration religieuse et vous pourrez découvrir les traditions « Panigirades ». Après la procession les membres de la communauté doivent garder les icônes sacrées dans leur demeure durant un an. Ils seront responsables de l’organisation du jour saint représenté sur l’icône.

Photos de Sikinos


Trésors cachés de Sikinos

Mavri Spilia
Cette grotte au nord de l’île, sous le monastère d’Hrisopigi, est l’une des plus belles des Cyclades et n’est accessible que par la mer.

Panagia Pantohora
Entre Kastro et le monastère d’Hrisopigi, se trouve une chapelle qui « flotte dans les airs » dédiée à la Sainte Mère de Dieux, la Joybringer. Promise à Sikinos par le poète de renom Odysseas Elitis, la construction de la chapelle a été supervisée par sa compagne, Mme I. Iliopoulou avec la participation de la municipalité de l’île. Ce lieu enchanteur est imprégné d’une atmosphère de beauté innocente et naturelle ; un point de vue sur l’Egée dont Elitis lui-même chantait les louanges pour sa clarté « cristalline ».

Sentiers
Des vestiges d’anciens hameaux, d’églises byzantines, de gorges, de plages isolées, de clairières avec des vues panoramiques et de nature luxuriante sont certains des « trésors » accessibles aux randonneurs.

PLUS D'HISTOIRES EN PROVENANCE DE GRÈCE