PHAISTOS-MATALA

LA CRÈTE ET LES ENFANTS FLEURS

La plage près des grottes de Matala à Phaistos

Palais de l’âge du bronze, plages emblématiques, vues magnifiques : le terrain de rencontre en Crète des Minoens antiques et des hippies modernes


Dans une île parmi les plus célèbres de la Grèce, la Crète, vous vous trouverez à suivre les traces des Minoens: Phaistos, Aghia Triada et Komos. Ces imposants monuments datant de la naissance de la civilisation européenne vous renvoient vers un temps où mythe et histoire étaient indissociables. Ensuite, vous remontez dans un passé plus récent avec la visite de Matala, de ses célèbres grottes creusées dans la falaise et de sa magnifique plage. Vous trouverez ici l’éclat des années soixante. Les hippies ont fait découvrir au monde ce village de pêcheurs autrefois minuscule et lui ont donné une place dans l’histoire culturelle moderne.

Attractions à Phaistos

Faistos: le palais imposant de Radamanthus
Le palais se situe sur une colline surplombant la vallée fertile de Kato Messara où se dressent le mont Psiloritis, la plus haute montagne de la Crète et une des plus imposantes de Grèce, et le mont Asteroussia. Selon la mythologie, la dynastie de Radamanthus, fils de Zeus et frère du roi Minos, régnait ici. Phaistos était l’une des plus importantes cités de la civilisation minoenne, la plus riche et la plus puissante de la Crète du sud. Elle a commencé à prospérer au début de l’âge du bronze au milieu du troisième millénaire av. J.-C.

Le premier palais a été construit vers 1900 av. J.-C. et l’ensemble recouvrait près de 18 000 m2, juste un peu moins que le palais de Knossos. Un grand tremblement de terre détruisit les deux palais vers 1700 av. J.-C. Un nouveau palais encore plus imposant fut construit à sa place. La plupart des bâtiments reconstruits que vous vous verrez appartiennent à ce second palais. Les fouilles ont révélé des sections du premier palais ainsi qu’un temple de la «Grande Mère» Rhéa du début de la période archaïque.

Le disque de Phaistos: un secret minoen bien caché 
Les Minoens ne livrent pas leurs secrets facilement et le disque de Phaistos en est un parfait exemple. Il constitue une attraction majeure, parmi celles que vous devrez absolument admirer de près lors de votre voyage en Crète. Il a été découvert en 1908 et a fasciné des dizaines de grands linguistes, archéologues et cryptographes internationaux sans qu’ils puissent le déchiffrer. On pense qu’il date du XVIIe siècle av. J.-C. et vous pourrez l’observer au Musée Archéologique d’Héraklion, parmi les plus importants de Grèce.

Photos de Phaistos et Matala

Matala: un symbole éternel de la Crète 
Les enfants fleurs qui ont rendu Matala célèbre dans le monde entier reviennent ici tous les étés pour le Festival de Matala qui a lieu sur sa célèbre plage aux grottes creusées dans la falaise. Bien évidemment l’histoire de ce lieu remonte à bien plus loin. Matala était initialement le port de Phaistos puis de Gortyna jusqu’au début de la période byzantine. On ne sait pas vraiment qui creusa les grottes dans la roche tendre que l’on aperçoit du village aux multiples hôtels, cafés, bars, restaurants et magasins. Les gens y vécurent ou y enterrèrent leurs morts des temps préhistoriques au début de l’ère chrétienne.

Plonger dans les eaux limpides de la Crète
Matala se trouve dans un grand golfe fermé où se forme une plage sablonneuse magnifique, récompensée d’un drapeau bleu. Tout près se trouve la plage Kokkini Ammos et celle de Komos, connue pour ses tortues de mer caretta-caretta qui viennent y accoucher leurs œufs. Plongez dans des eaux limpides et profondes et pratiquez de sports nautiques organisés. Ne manquez pas le moment où le soleil se couche dans la mer de Libye toute bleue derrière les îlots Paximadia, au large du golfe de Messara.

Les trésors cachés de Phaistos

Aghia Triada: villégiatute du roi minoen
Dans un site parmi les plus remarquable dela Crète, sur les rives de la rivière Geropotamos, non loin de Phaistos, vous découvrirez la résidence royale ou le petit palais minoen d’Aghia Triada. Construit vers 1600 av. J.-C., c’est un monument minoen majeur où des trésors d’objets artisanaux ont été découverts. Les archéologues se demandent si ce n’était pas la résidence d’été des rois de Phaistos ou si ce lieu n’a pas été utilisé pendant la reconstruction du palais principal après sa destruction.

Kommos: le port antique
Le site archéologique se trouve au-dessus de la vaste plage de Kommos. C’était le port des palais de Phaistos et Aghia Triada de 1650 à 1250 av. J.-C. Les archéologues ont découvert le village antique en bord de mer et de nombreux bâtiments publics qui étaient probablement des celliers ou des hangars à bateaux pour protéger la flotte minoenne des éléments.

Monastère d’Odighitria-Aghiofarago
Au milieu d’un paysage sauvage et sec, il y a le Monastère d’Odighitria, un des monastères les plus anciens de Crète. Le Monastère est entouré d’un mur haut, avec une tour-forteresse, connu comme la Tour de Xopatera. En partant du Monastère, dirigez-vous vers la gorge d’Aghiofarago, pour un trajet magnifique dans un lieu de beauté sauvage. Le nom de la gorge vient du grand nombre d’ermites qui venaient s’isoler ici.

En descendant dans la gorge, vous verrez le temple d’Aghios Antonios, qui était le centre de l’ascétisme dans la région, tandis qu’un peu plus loin se trouve Goumenospilios, une grotte taillée naturellement dans le rocher.

PLUS D'HISTOIRES EN PROVENANCE DE GRÈCE